On ne devient pas peintre, on est peintre.” Oskar Koller

Anne MalerinAnne Bartolomaeus vit, voit et ressent une variété de couleurs. C’est ces couleurs qu’elle voudrait mettre sur papier et toile. Ses sujets commencent dans la réalité et finissent dans la peinture de champs de couleur. Il est important de trouver une zone de tension entre les formes et l’intensité des couleurs. Les couleurs complémentaires se renforcent mutuellement, la quantité de coloris donnent à l’image la profondeur et l’espace.

L’émergence d’une image est comme une conversation. “Ma part est de définir les zones de couleur, et l’état de composition respective me répond. S’il n’y a plus rien à dire – l’image est prête …”

Elle a recu du soutien sur ce chemin d’art depuis des années par Ekkehardt Hofmann, Marianne Kindt, Gabriele Musebrinck, Claudia Kassner, Jerry Zeniuk et Isolde Folger. Elle aime également travailler dans son groupe à Rostock, parce que cette communauté se caractérise par l’inspiration mutuelle et l’échange commun.

La peinture est la passion d’Anne.
Professionnellement, elle a aussi un rapport avec des images, car elle travaille dans un grand hôpital à Rostock en tant que radiologue.

Si vous souhaitez acquérir une image d’Anne Bartolomaeus … écrivez à “art for africa“.

Dieser Beitrag ist auch verfügbar auf: Allemand Anglais